L’art rupestre : l’art représentatif de Tanzanie

Publié le : 28 septembre 20224 mins de lecture

Les sites d’art rupestre de Tanzanie rependus dans le monde constituent l’un des phénomènes culturels les plus reconnus de l’humanité. Ils restent encore appréciables au fil du temps. Ils montrent des images figuratives souvent reconnaissables, même si le sujet peut rester irréel. Cependant, malgré l’apparence de ces modèles, ils peuvent tous avoir des significations inconnues.

L’art représentatif de Tanzanie : de quoi s’agit-il ?

Grâce à l’analyse effectuée par les chercheurs, on peut trouver deux différents motifs d’art rupestre suivant les régions. Il existe des motifs graphiques et les motifs géométriques. Ces derniers peuvent aller des lignes les plus simples comme les courbes ou les points vers d’autres formes assez complexes comme arabesques les treillis ou/et les deux à la fois telles les rectangles, triangles, cercles, carrés, zigzags, etc.).

En fait, c’est difficile de les expliquer vu leur caractère abstraits et leur connexion aux formes figuratives. Alors, il faut avoir une bonne compréhension de la culture pour pouvoir les déchiffrer et les expliquer.

Ainsi, l’art rupestre montre des aspects humains ou d’animal ou des plantes. La représentation d’objets issus de la culture matérielle tells arcs, flèches, pirogues ou autres.

Il montre également certains les environnements telles le soleil, étoiles, lune, roches, rivières ou même l’ensemble de tous les éléments précités. De plus, il présente des figures aux caractéristiques mixtes dont en même temps animaux- humains ou humains –végétaux.

Caractéristiques et importance de l’art rupestre

L’art rupestre est fabriqué par des incisures. En fait, l’artiste a utilisé des dispositifs assez durs ou tranchants comme des pierres, des métaux ou des os pour émailler. A la base, il n’y avait pas d’autres instruments que les doigts et la main pour étaler les pigments.

Pour ce faire, il a apposé des colorations venant des grains d’origine minérale à savoir le kaolin pour le blanc, l’hématite pour le rouge et la limonite pour le jaune. En outre, il utilise d’autres substances telles le lichen, le charbon de bois pour obtenir les couleurs jaune et noir. Il les applique avec les plumes ou des bâtonnets.

Étudier et préserver les sites rupestres !

Désormais, certains de ces endroits se détérioreront avec le temps suite à l’érosion, du dérèglement climatique, des influences saisonnières récurrentes et des éléments érosifs du fumier animal et végétal. L’activité humaine pourrait également causer cette dégradation. C’est le cas lors d’une installation des barrages hydroélectriques laquelle va inonder les sites. Il en est également les actes malveillants de brigandages qui ont détruit de nombreux sites.

En fin, pour la conservation de ces lieux, on doit tenir compte de ces facteurs naturels et humains pour ne pas endommager ce patrimoine rocheux.

Plan du site